CLIP & ROTOSCOPIE / MUSIQUE & ARCHITECTURE

Clip musical retro-futuriste, « Tomorrow » de Damien Rougier

Création et animation d'un univers graphique taillé pour un single synthpop

BRIEF CLIP MUSICAL

Concevoir et réaliser un clip musical d’animation pour le single Tomorrowissu du premier album de Damien Rougier. Créer un univers graphique étrange et retro-futuriste inspiré de l’architecture moderne et de l’animation nippone.

RÉALISATIONS

L’équipe d’Orbital Production a imaginé une identité visuelle taillée pour ce projet musical. La réalisation de ce clip capitalise sur les ressources de création scénaristique et de postproduction (animation, 3D).

CONTEXTE ET RETOMBÉES

ILS EN PARLENT

APAR TV

« Demain est un autre jour… Voilà un refrain qui fait du bien en ce temps maussades. Un peu d’optimisme et beaucoup de talent ont été nécessaire à Damien Rougier, musicien, réalisateur et producteur pour réaliser Tomorrow. (…) La surprise de ce clip, au delà de l’esthétique, de la musique, et de la technique, ce sont les easter-eggs. Des clins d’œil aux œuvres qui ont influencé le réalisateur comme David Bowie (i’m deranged), le jeu video français de son enfance FlashBack, des batiments existants mais aussi des projets utopiques connus jamais réalisés, comme la pyramide de Shimizu. » Chronique à lire sur apar.tv

LE TORRÉFACTEUR

« Damien Rougier est un artiste multiple. Il manie l’image comme la musique avec une habileté déconcertante. Sorti des Beaux Arts parisiens qui lui ont permis de s’exercer dans plusieurs domaines et techniques liés à l’image, il nous livre ici et via sa propre boîte de production. Ce clip allie habilement la technique de la rotoscopie pour les personnages et des décors en 3D et dépeint une image de la ville futuriste et fantasmée. » Chronique à lire sur torrefacteur.co

LE BLOG DE CHEEKY

« Ce clip animé se distingue par sa forte emprunte esthétique (…) l’architecture en 3D se veut futuriste et les paysages urbains utopistes. À noter, les références à Blade Runner, Akira, Tron, A Scanner Darkly ou encore au jeux vidéo FlashBack dont le réalisateur avoue être un grand fan. » Chronique à lire sur cheeky.fr